TRAMWAY DE PARIS - STADE JULES LADOUMERGUE

PROJET POUR LE STADE JULES LADOUMERGUE

Mon projet pour la clôture du stade JULES LADOUMERGUE est de la réaliser en fer forgé. Elle sera composée de différents styles de ferronnerie qui cohabiteront entre eux.
Tout au long de cette grille de 240m linéaire, des jeux de lumières caresseront et dessineront à la fois en verticalité et en horizontalité sur le sol des motifs. Je voudrais que cette grille, cette clôture, dessine dans l'espace, qu'elle ne soit pas uniquement son simple rôle de clôture entre le dedans et le dehors.

Simple et baroque, cette grille, en la longeant en vélo ou à pied, permettra grâce à ses ombres portées, la flânerie, et donnera une certaine idée d'une nature reconstituée. Mais tout ceci restera discret et léger comme une ombre .

L'ensemble des motifs de ferronnerie sera ready made, pris tels quels dans l'industrie. D'autres motifs au contraire, seront pris dans la réalité, ainsi j 'utiliserai des anciens balcons, des portails que j'incorporerai dans la trame de la clôture. Certains motifs seront créés de toute pièce et réalisés de manière artisanale, d'autres utiliseront des procédés beaucoup plus contemporains comme la découpe laser.

Les lettres de "JULES LADOUMERGUE" seront réalisées en découpe laser en positif ou en négatif suivant leur localisation sur les motifs vers l'entrée du stade. Chaque lettre du nom et prénom sera espacée et mélangée à d'autres motifs.
A différents endroit de cette grille il y aura des rappels des motifs de ferronnerie de l'ancien portail de ce même stade.

Elle permettra de protéger, d'empêcher une intrusion ce qui reste sa fonction initiale et dans un même temps embellira de par ses motifs la vue pour les passants et permettra d'entrevoir par les trouées des motifs.
Cette clôture donnera envie de rentrer et de sortir, deviendra une sorte de sas de passage entre l'enceinte du stade et son quartier limitrophe.

Pascal Pinaud
mars 2009

©Marc Domage  

©Marc Domage  

©Marc Domage  

©Marc Domage  

©Marc Domage  

©Marc Domage  

©Thomas Golsenne