PARASITE PARADISE
Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille
Plateau 1 & 2

Du samedi 1er juillet au dimanche 5 novembre 2017

En partenariat avec Espace de l’Art Concret, la Fondation Maeght, et le Frac Bretagne

« Au début des années quatre-vingt, Pascal Pinaud (1964, Toulouse) affirme son choix d’investir le champ de la peinture avec la ferme volonté d’en renouveler les pratiques et les questionnements. A l’origine de sa démarche, la nécessité d’une recherche en peinture s’est imposée au cours de ses études à l’École d’art de la Villa Arson à Nice. Cultivée par un esprit réflexif, une inventivité fertile et un humour caustique, elle se révèle hyperactive.
Son œuvre, régie par un principe de diversification des modes de production de la peinture, se développe en différentes séries, identifiées par les médiums employés ou par des sujets de recherche. Au nombre de trente-quatre aujourd’hui, […] Toutes sont ouvertes aux travaux d’un Serial Painter*. Au sein des séries, chaque pièce est un prototype qui exploite les données d’une procédure précisément pensée. Ces oeuvres peuvent prendre la forme du tableau, de la sculpture, de la photographie ou de l’installation et recourir à une grande variété de matériaux et de savoir-faire empruntés à la sphère domestique, artisanale ou industrielle. En puisant ses sources dans les activités d’un quotidien des plus communs, les travaux de Pascal Pinaud ouvrent un dialogue entre la vie de tous les jours et les discours les plus élaborés de la peinture moderne et contemporaine. »

*Titre du catalogue dédié à l’oeuvre de Pascal Pinaud, texte de Thomas Golsenne, éditions Mamco, Genève, 2014.

Dominique Abensour
Extrait du texte publié dans le livret de l’exposition Pascal Pinaud - Sur la route, Frac Bretagne, mai-août 2015.